2.png

L'équipe

Une équipe d'étudiant.e.s de Sciences Po, mais pas que ! 

1.png
4.png
3.png

Fais glisser ta souris pour découvrir nos parcours

1.png

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

       Dès 2020, Leïla se lance dans l’aventure STIMULI, avec la conviction que l’épanouissement et la réalisation de soi passent tous deux par une meilleure connaissance de soi. Elle est convaincue que pour donner le meilleur de soi-même et se sentir bien dans le milieu universitaire, il faut prendre conscience de l’importance de sa santé mentale. Consciente des années charnières que constituent les premières années d’études ainsi que le climat anxiogène qui peut exister au sein des grandes écoles où les ombres du syndrôme de l’imposteur, de l’anxiété, et  de diverses addictions peuvent planer,  elle se donne alors pour mission de sensibiliser autour des questions de santé mentale et d’aider la communauté étudiante à mieux vivre ces années fondamentales pour notre construction identitaire. 

Présidente & Fondatrice

Leïla 

8.png

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative. Après un passage enrichissant dans le milieu de l’économie sociale et solidaire à La Villa des Créateurs, Leïla fait confiance à sa fibre entrepreneuriale et se lance dans un changement de voie.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Découvrant l’appel à candidature déposé par Leïla sur Facebook en Janvier 2021, Eva a rejoint l’asso à ses tous débuts, avec une volonté de mettre la santé psychique étudiante sur la table et de venir indirectement en aide à ses camarades au sein de ScPo qui pour une grande majorité auraient pu aller bien mieux. Initialement au pôle Comm’, Eva est aujourd’hui Secrétaire Générale de l’Initiative étudiante (bientôt association ;)) et essaye de faire en sorte que tout roule au quotidien (du mieux qu’elle peut, lui en voulez pas trop).

Secrétaire Générale 

EVA

4.png

Étudiante en 2ème année du collège universitaire en majeure économies et sociétés, Eva a quitté Lyon pour arriver à Paris en septembre 2020 et débuter ses études sup au 27. 

Après un S1 compliqué à gérer, Eva constate que vivre seule à 17 ans en temps de Covid tout en commençant des études dans une institution exigeante n’est peut-être pas une situation épanouissante pour son moral. 

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

La rencontre avec l’équipe de STIMULI est enfin une concrétisation d’un besoin d’informer, de sensibiliser, de partager et d’aider. Lever les tabous, surtout au sein des milieux universitaires et une cause qui lui tient à coeur et qui lui paraît d’autant plus nécessaire dans la période que nous traversons.  

Trésorière 

MADELEINE

10.png

Étudiante de deuxième année à Sciences Po sur le campus de Paris, Madeleine a grandi à Paris pour ensuite déménager en Seine Saint-Denis il y a quelques années. Fraîchement majeure, le sujet de la santé mentale n’est pourtant pas un thème qui est pour elle récent. Y étant confrontée depuis plusieurs années, elle essaye de sensibiliser les jeunes adolescents et jeunes adultes à prendre soin de cette part non négligeable de leur santé. 

Elle trouve du réconfort et de l’aide dans la danse et l’écriture mais sait qu’il faut parfois accepter une aide extérieure et professionnelle pour se construire et se faire épauler dans cette période charnière. 

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Ayant grandi dans de bonnes conditions, elle traverse pourtant une période difficile durant “l'âge ingrat” qui lui laisse aujourd’hui encore des marques. Après plusieurs années compliquées par moments, elle se rend compte qu’elle-même n’est pas très informée quant au sujet de la santé mentale et comment la préserver au mieux à l’aide de professionnels. Ses rencontres personnelles avec des personnes malades vont lui faire prendre conscience que dans ces combats-là, on peut être accompagné. Solitaire de nature, elle réalise pourtant que parfois, être aidée ça fait du bien. 

Lorsque le projet Stimuli voit le jour, Lucie-Mei réalise que ce projet pourrait aider bien des étudiant.e.s, parfois perdus et qui ne savent pas vers qui se tourner car ils ont honte ou ne savent juste pas comment s’y prendre. Le projet Stimuli est peut-être l’occasion de faire changer les choses, dans un milieu universitaire très anxiogène parfois, surtout en ces temps de pandémie.

Responsable de la Communication

LUCIE-MEI

7.png

Étudiante de seconde année à Sciences Po sur le campus de Paris, Lucie-Mei, tout droit venue de Chine a grandi dans la banlieue lyonnaise avant d’emménager très fraîchement dans la capitale pour prendre son envol et étudier.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

En cette période de confinement, elle a vu, comme beaucoup d’autres jeunes, son entourage et principalement ses amis et ses camarades faire face à la situation sanitaire. Dans ce contexte, nombreux se sont sentis abandonnés ce qui a laissé place à une déprime passagère pour certain et un décrochage scolaire pour d’autres. Très investie dans sa formation, Laurine a vu dans le projet Stimuli un moyen d’aider les autres étudiants à surmonter cette période anxiogène. De plus, en étant étudiante en psychologie, elle s’est rendu compte que beaucoup de personnes manquaient d’informations sur ce qui s'approchait de près ou de loin à la santé mentale. Stimuli ayant pour mission d’informer, elle a souhaité contribuer à cette association dans le but de pallier cette non-information dans un domaine qui nous touche tous.

Rédactrice

Laurine

9.png

Étudiante en deuxième année de psychologie à Angers, Laurine a toujours porté beaucoup d’importance au bien-être des personnes qui l’entoure. Cette filière n’a pas toujours été une évidence, mais elle s’est rendu compte que ce qu’elle voulait réellement faire c’était d’aider, soutenir et accompagner les personnes en difficulté.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Aujourd’hui bien plus sereine et confiante dans le rerB et au 27 rue saint-guillaume (bye le syndrome de l’imposteur), elle souhaiterait partager son savoir accumulé sur la santé mentale et sensibiliser à ce sujet notamment dans le milieu étudiant car elle a vécu elle-même l’impact académique qu’occasionne une santé mentale fragile. “Ce serait top si on pouvait donner tips en santé mentale aux étudiants, ça en aiderait pas mal peut-être?” 

Elle a finalement choisi le pôle événementiel à stimuli car, totalement fada d’animation, elle passe ses étés avec des pitchous mal élevés <3. Ainsi, si elle peut prendre part à la vie associative de sciences po pour une mission qui a du sens pour elle, il n’y a rien de mieux. 

Vice-Présidente

Anaïs

3.png

Étudiante en deuxième année à Sciences Po sur le campus de Paris, Anaïs prend le rerB tous les matins pour gagner les bancs du 27 rue saint-guillaume depuis sa petite ville de banlieue au sud de Paris appelée Rungis. 

Si cela fait quinze ans qu’elle vit à Rungis, c’est depuis toujours, comme beaucoup de personnes, qu’elle a été confrontée à des problématiques de santé mentale : au sein de la famille, d’ami.e.s très proches, et en grandissant elle a pris conscience que cela ne l’avait pas laissée intacte. Pour des proches et pour elle-même elle a cherché de l’aide dans le développement personnel puis dans la psychologie. Elle a appris que parfois pour “être la meilleure version de soi-même” réciter des affirmations positives le matin ne suffit pas pour régler des problèmes qui traînent depuis des années. 

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Aujourd’hui, Marion se sent prête à partager son expérience et intégrer le mouvement STIMULI. Ce projet est en complète adéquation avec ses valeurs. Alors que la santé physique est perçue comme plus importante, elle souhaite attirer l’attention sur la santé mentale, souvent oubliée lors de nos années universitaires. Elle désire sensibiliser, briser le tabou, et aider à la prise de parole autour de ce sujet. Ces derniers temps ont été difficiles pour tout le monde, Marion a à cœur de favoriser le dialogue autour du bien-être pour aider chacun.e à s’épanouir sans complexe et inquiétude à Sciences Po et en dehors.

Rédactrice, Pôle Rédaction

Marion

1.png

Étudiante en première année de master politiques publiques spécialité sécurité défense et originaire des bords de Loire, près de Ancenis, Marion est arrivée dans la capitale pour réaliser ses études, il y a maintenant 4 ans.

Ayant connue la solitude des premiers mois parisiens, elle a dû faire face à son anxiété, compagne de son quotidien depuis des années, et apprendre à la gérer. Immergée dans un milieu différent, elle s’est sentie inférieure et démunie. Elle s’est donc renseignée sur la santé mentale, le développement personnel et les méthodes pour s’apaiser… Mais rien de mieux que d’en discuter. 

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

C’est à ce moment qu’elle s’intéresse à la psychologie plus que jamais et dépasse ses propres tabous en s’ouvrant à ce que peut lui apporter la thérapie. Aujourd’hui elle le sait : demander de l’aide est une force et non une faiblesse sur la route de l’épanouissement. Elle trouve également son bonheur dans ses activités créatives et sportives, qui la poussent à se dépasser.

En rejoignant STIMULI, Laurine souhaite mettre sa créativité au service de la sensibilisation du plus grand nombre ; Pour que chacun prenne conscience de l’importance de prendre soin de sa santé mentale, et soit en mesure d’être bienveillant et compréhensif envers les problématiques rencontrées par les autres.

Chargée de communication

Laurine

5.png

Étudiante en deuxième année au collège universitaire de Sciences Po sur le campus de Paris, Laurine a quitté l’Est de l’Ile-de-France après son bac ES pour devenir une vraie parisienne. Si Laurine a souvent été celle “qui se prend trop la tête” c’est parce qu'elle a toujours cherché à comprendre et interroger les mécanismes structurant sa pensée et ses émotions pour être plus en harmonie avec elle-même. Elle se renseigne sur le développement personnel dès le collège mais c’est la crise sanitaire qui lui fait faire un bond dans le domaine de la santé mentale.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Rejoindre Stimuli répond à sa conviction que résoudre les problématiques de santé mentale est décisif pour l’épanouissement de soi, surtout dans le milieu étudiant. Intégrer ce projet associatif est donc l’occasion de s’inscrire dans un mouvement collectif pour soutenir le bien-être personnel du plus grand nombre.

Rédactrice, Pôle rédaction

Jasmine

2.png

Jasmine est étudiante en première année de Master communication, médias et industries créatives. Parisienne à tout point de vu (à ceci près qu’elle vient de banlieue), elle débarque – presque - tous les matins dans les couloirs du 27, débordante d’énergie.

Après trois années de bachelor à Sciences Po, l’enthousiasme est toujours présent. Cependant, il peut souvent être mis à mal par une anxiété chronique. Pour combattre ses crises passagères, Jasmine a trouvé dans la cuisine, la danse et la peinture, des moyens de se recentrer sur elle-même afin de diminuer les angoisses. Si ces activités se révèlent être bénéfiques en solitaire, les longues discussions en profondeur ne sont pas à négliger. Et c’est là sa grande passion ! En ces temps troublés de crise sanitaire, la santé mentale revient très régulièrement au centre des échanges.

Étudiante à Sciences Po en Master Marketing & Société, Leïla a grandi de l’autre côté de la Méditerranée à Marrakech au Maroc avant de rejoindre la Côte d’Azur en 2016 en intégrant le programme Moyen-Orient Méditerranée de Sciences Po Paris sur le campus de Menton. Après une année d’échange aux Etats-Unis, à l’Université de Pittsburgh où elle s’intéressera au droit, aux sciences sociales et à la psychologie mais aussi aux roadtrips à travers quelques états, Leïla rentre en France pour commencer en 2019 un Master de Droit Economique à Sciences Po. Après un semestre, elle prend conscience que son choix d’orientation ne correspond pas à sa vraie nature, à la fois rigoureuse mais aussi créative.

Stimuli est une occasion de sensibiliser et d'informer les étudiant.e.s sur les enjeux de la santé mentale. Intégrer ce projet associatif serait alors une manière de partager les quelques clés, des ressources et de la bienveillance tout en s'interrogeant sur les tabous et problématiques liées à la santé mentale.

Chargée d'événements et de conférences

Tabu

6.png

Tabu est étudiante en deuxième année à SciencesPo, originaire d'une petite commune de banlieue. Comme beaucoup d'adolescent.e.s, elle a connu de grosses périodes d'anxiété et de perte de confiance en soi, accentuées par l'effervescence de la vie parisienne. 

En voulant aider un proche, elle a trop de fois mis de côté sa propre santé mentale et physique. Maintenant, elle sait même si c'est parfois dure de se l'admettre que nous ne sommes pas des Avengers ou autre personnages exceptionnels de comics, "on ne peut pas aider les autres à aller mieux, si nous-mêmes ne sommes pas bien et que personne ne nous aide d'abord". La musique a une place très importante dans sa vie. Cette passion l'a beaucoup aidé lorsque tout semblait s'assombrir et lui a permis de mettre autrement des mots sur des choses difficiles à verbaliser .