Santé Publique France sensibilise à la santé mentale

image-removebg-preview.png
image-removebg-preview (2).png
image-removebg-preview (2).png
Santé publique France

La crise de la COVID-19 a projeté sur le devant de la scène  la parole publique sur les questions de santé mentale : ces questionnements traversent toutes les tranches d’âges et tous les milieux et remet au centre des préoccupations du Ministère de la Santé et de Santé Publique France ce qui nous caractérise tous et toutes à savoir nos fragilités psychiques. 

Un espace dédié à la santé mentale sur le site de Santé Publique France

 

En effet, l’équilibre psychique est un niveau que nous cherchons tous en permanence à maintenir, que cela soit consciemment ou inconsciemment. Pour nous y accompagner et nous y inciter pour les plus réfractaires, Santé Publique France dévoile ce mercredi 7 avril 2021 sur son site internet un ensemble de ressources externes à consulter pour prendre soin de sa santé mentale. Au sommaire, des conseils, des contacts ainsi que des sites de références adaptés en fonction des tranches d’âges et de vie mais aussi en fonction de certaines problématiques spécifiques telles que le sommeil, la contraception et la sexualité ou encore les pensées suicidaires. 

Parmi les ressources, on retrouve notamment le Psycom, le Centre National de Résilience, TerraPsy, Sos Suicide ou encore l’association Mieux traverser le deuil. 

 

Une plateforme permettant au grand public de contacter des professionnels de santé à l’écoute est également mise en avant. 

 

La première campagne de sensibilisation à la santé mentale lancée par Santé Publique France

 

A cette plateforme de centralisation de ressources s’ajoute le lancement de la campagne audiovisuelle de sensibilisation à la santé mentale et à sa prise en charge grand public qui comprend des spots tv ainsi que radio. 

Comme indiqué sur le site de Santé Publique France, "l’objectif de la campagne est de favoriser le repérage des principaux symptômes anxieux (irritabilité, sensation de panique) et dépressifs (tristesse, perte d’intérêt, d’énergie) ainsi que des problèmes de sommeil (souvent associés aux états anxieux et dépressifs) à travers des scènes de la vie quotidienne en rappelant à chacun que nous n’avons pas besoin d’être malade de la COVID-19 pour se sentir mal. Ces symptômes anxieux et dépressifs sont dans une certaine mesure une réponse psychologique normale à la situation que nous vivons (peur de la maladie, difficultés économiques, réduction des relations sociales, de l’accès aux loisirs …). Cependant, il est important de pouvoir en parler, notamment avec des professionnels dès lors que ces symptômes sont intenses, s’installent dans la durée et nous empêchent de réaliser nos activités de la vie quotidienne".

3 campagnes publicitaires, 3 publics cibles (jeunes, adultes, seniors), 1 message commun

 

“Pas besoin d’avoir la covid pour se sentir mal, déprime problèmes de sommeil, anxiété, pour aller mieux parlez-en à vos proches ou à votre médecin” 

 

“En parler c’est déjà se soigner”.

Une campagne sur un ton bienveillant qui cible en priorité les étudiants

Les résultats de l'enquête menée par Santé Publique France en amont de ces spots publicitaires indiquent une dégradation de la santé mentale des plus jeunes et en particulier du public étudiant. Pour cette raison, la campagne vise cette cible afin de l'orienter vers Fil Santé Jeune, un service anonyme et gratuit à destination des jeunes de 12 à 25 ans, proposant une ligne d’écoute, 0 800 235 236, accessible 7 jours sur 7 de 9h à 23h, et un site internet mettant à disposition de l’information, un forum, un tchat, et une orientation vers des structures d’aide.

Pour plus d'information, rendez-vous sur le site de Santé Publique France